La revue Les Naturalistes belges est une revue internationale de sciences naturelles, publiée depuis 1920 par l’association Les Naturalistes belges. Elle a pour vocation de refléter les intérêts et les préoccupations d’étude et de conservation de la nature des naturalistes de Belgique et de leurs collègues de la communauté naturaliste mondiale, aux travaux desquels ils se sont associés. Elle porte une attention particulière, mais pas exclusive, à la conservation des écosystèmes et des espèces fragiles de la Région de Bruxelles-Capitale, de Wallonie, et, au-delà, de l’Union européenne.

Politique éditoriale

A partir de 2018, volume 99, la revue devient une revue numérique, mise en ligne sur le portail de l’association. Elle est en accès libre, sans restriction, et bénéficie d’une relecture par des pairs (peer-review). Elle accepte des articles originaux de recherche, des revues de synthèse, des analyses de statut d’espèces, des inventaires faunistiques ou floristiques, des résultats de terrain, des évaluations écologiques et études d’impact, des avancées dans les techniques d’observation, des essais et opinions, sur tous les sujets de sciences naturelles qui apportent un support scientifique à la biologie de la conservation. Les Naturalistes belges souhaitent aussi offrir un véhicule à la diffusion de travaux d’étudiants ainsi que d’études menées et de résultats obtenus dans le cadre de programmes de restauration d’espèces ou d’habitats, contributions importantes qui restent souvent trop méconnues.

Dans sa formule numérique actuelle, la revue Les Naturalistes belges est heureuse de pouvoir reprendre en outre l’héritage de deux revues belges dont la philosophie était proche de la sienne, Le Gerfaut, revue belge d’ornithologie, fondée en 1911 par Marcel de Contreras, et publiée jusque dans les années 1990 par l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, et les Cahiers d’Ethologie, créés en 1981 par Jean-Claude Ruwet, et publiés jusqu’au début des années 2000 par l’Institut de Zoologie de l’Université de Liège. Elle accueille donc volontiers des articles qui s’inscrivent dans le thème de ces revues, l’étude et la conservation des oiseaux du monde pour la première, l’éthologie vue comme passage obligé de l’interaction entre les organismes et leur milieu, pour la seconde.

Fascicules thématiques

Le Groupe de Travail Gomphus Wallonie-Bruxelles publiera aussi, dans le cadre des volumes de la revue, des fascicules thématiques consacrés aux odonates de Wallonie et de Bruxelles.

Ces fascicules sont hébergés sur le site du groupe de travail et ont leur propre politique éditoriale.