Programmes d’activités passées des Naturalistes belges et de leurs groupes de travail :

Programme d’été de l’association les Naturalistes belges, eté 2020


Les Naturalistes belges, souhaitant évidemment participer pleinement aux efforts consentis par la population et surtout par le personnel médical et tous les acteurs de première ligne pour contenir la pandémie de Covid-19 et prévenir de nouvelles vagues d’infection par le SARS-CoV-2, n’ont organisé aucune sortie en groupe au début de l’été. Comme nous considérons que l’observation de la nature est sans doute l’activité de loisir ou de loisir forcé qui peut le mieux s’exercer sans se mettre en danger ou mettre en danger les autres,  nous avons proposé, à ceux de nos membres qui le souhaitaient, des destinations de visite individuelle rencontrant leurs intérêts et adaptées à la saison, dans les limites bien sûr des distances de déplacement qui étaient autorisées.

L’évolution de la pandémie en juin et juillet a permis d’envisager des excursions en août, avec un nombre strictement limité de participants. Deux excursions ont eu lieu, toutes deux avec des objectifs combinés d’observation des libellules et des orchidées. La saison ne permettait que des choix très limités en ce qui concerne les orchidées. La participation a néanmoins été très importante, puisque nous avons malheureusement atteint rapidement la limite du nombre d’inscriptions accepté.

La destination de la première excursion, prévue en Campine anversoise, a du être modifiée en dernière minute suite à la recrudescence de la pandémie en province d’Anvers et aux sages mesures prises par la gouverneure pour y faire face. Nous sommes reconnaissants aux autorités de la Région wallonne qui ont accepté, dans l’urgence, de nous accueillir sur un site très sensible et de délivrer les autorisations nécessaires, ainsi qu’à Philippe Goffart qui a présenté notre dossier aux autorités régionales.

Dimanche 2 août 2020. Section Orchidées d’Europe et Gomphus Wallonie-Bruxelles. Anciennes Troufferies de Libin.

Le principal objectif de l’excursion est l’observation d’Hammarbya paludosa, une orchidée inféodée aux tourbières de transition (tapis flottants, tourbières tremblantes) des Scheuchzerietalia (Habitat Physis 54.58), un milieu à la fois particulièrement fragile et difficile à parcourir.  Il n’existe que deux stations en Belgique, celle des Troufferies et celle du Buitengoor, en Campine anversoise, qui était la destination originale de l’excursion. Le site des Troufferies est aussi de très grand intérêt pour les odonates, avec la possibilité de voir plusieurs espèces caractéristiques des tourbières de haute Ardenne.

Guides : René-Marie Lafontaine, Pierre Devillers,  Walter Van den Bussche et Daniel Tyteca.

Rendez-vous : à 10h00, en face du château de Roûmont au sud de Libin. Bottes en caoutchouc nécessaires.

 

Dimanche 9 août 2020. Section Orchidées d’Europe et Gomphus Wallonie-Bruxelles. Virelles.

Cette excursion dans l’Entre-Sambre-et-Meuse doit permettre de voir, sur la Calestienne des environs de Virelles et en forêt de Fagnes, des stations d’Epipactis purpurata en fleurs et d’Epipactis leptochila en fin de floraison. Les deux espèces ont subi une importante régression, et, dans le cas d’Epipactis leptochila, les stations visitées sont les seules qui subsistent en Belgique. La journée met aussi en évidence la faune odonatologique très riche des sites qui entourent le lac de Virelles.

Guides : Philippe Deflorenne et Walter Van den Bussche

Rendez-vous : à 10h00 devant l’église de Virelles.

 

Programme de conférences de l’association les Naturalistes belges, hiver 2019-2020


 

 Les Naturalistes belges ont proposé, dans le cadre de leur mission de promotion du patrimoine naturel, des conférences sur le thème Conservation de la nature et enjeux de société, qui explorent l’impact des choix sociétaux sur les milieux naturels et la vie sauvage. Les conférenciers ont documenté des processus en cours et se sont efforcé d’envisager des solutions d’avenir, dans l’esprit de « Ce sont les grands gestes qui comptent » (David JC MacKay, 2009). Les groupes de travail de l’association, Section Orchidées d’Europe et  Gomphus Wallonie-Bruxelles ont en outre organisés des séances thématiques centrées sur les organismes qui sont l’objet de leurs activités, orchidées d’une part, libellules de l’autre. Toutes les réunions se sont tenues le samedi de 10h00 à 12h00 ou 13h00, dans les salles de conférence de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 29 rue Vautier, à Bruxelles, siège social de l’asbl.

 

Samedi 5 octobre 2019 à 10h00. Séance thématique Orchidées et Odonates (organisée par la Section Orchidées d’Europe et le Groupe de Travail Gomphus Wallonie-Bruxelles).

a – Bilan des excursions des Naturalistes belges en 2019, par Pierre Devillers.
Rappel des excursions organisées au cours du printemps et de l’été 2019 par la Section Orchidées d’Europe ou conjointement par la SOE et Gomphus.

b – Atlas des Libellules de la Région de Bruxelles-Capitale, par René-Marie Lafontaine.
Résumé des principaux résultats et observations marquantes de la saison de prospection 2019.

c – Préparation du programme d’été.
Souhaits et suggestions des membres. Discussion des options. Identification de guides. Les requêtes et propositions peuvent être faites sur place, envoyées par courriel à l’adresse des Naturalistes belges, ou formulées via le forum de la section.

 

Samedi 26 octobre 2019 à 10h00. Conservation de la nature et enjeux de société.

Transition vers l’agroécologie. Un système basé sur la biodiversité et les services écosystémiques qui restaure la vie sauvage et augmente le revenu des agriculteurs, par Alain Peeters.
Alain Peeters, Ingénieur agronome, Docteur en Sciences agronomiques, se consacre depuis des années à l’analyse des relations entre activités agro-pastorales et conservation du patrimoine naturel. Il a été Professeur à l’Université de Louvain où il a dirigé le Laboratoire d’Ecologie des Prairies. Il dirige le Centre de Recherches RHEA dont les activités portent sur la transition sociétale, l’agroécologie, les prairies et la relation agriculture-environnement. Les recherches y sont à la fois analytiques et systémiques et comprennent des approches participatives avec des agriculteurs, des PME et d’autres acteurs. Il est Collaborateur scientifique de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (Biologie de la Conservation) et  Membre du Conseil d’administration du WWF – Belgique. Il a joué un rôle crucial dans la transposition des législations agri-environnementales européennes dans la législation wallonne, le programme agri-environnemental (règlements 2078/92 et CEE 1257/99) et la Directive Nitrate (Directive 91/676/CEE). Dans la première partie de l’exposé, il rappellera les impacts des politiques et des techniques agricoles actuellement dominantes, ainsi que des nouveaux débouchés agricoles comme les biocarburants et la biomasse énergie, sur le patrimoine naturel et sur la diversité biologique, et leur responsabilité dans le déclin des espèces et la dégradation des écosystèmes. Dans la deuxième partie, plus développée que la première, il s’efforcera de montrer que des modèles holistiques, reposant sur une compréhension fine des relations entre organismes et du fonctionnement de l’écosystème, sont susceptibles de rendre à l’agriculture un rôle positif dans la préservation et le redéploiement de la diversité biologique, tout en offrant une alternative réaliste pour les agriculteurs et des produits de meilleure qualité pour les consommateurs. Il développe ces modèles dans plusieurs fermes en Wallonie, en Flandres et en France. Des exemples concrets de techniques et de systèmes de production issus de ces fermes seront décrits.

 

Samedi 23 novembre 2019 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

a – Orchidées du Luchonnais, par Philippe Mariamé.
En 2019, le conférencier a revisité la région de Bagnères-de-Luchon. En commençant plus tôt que d’habitude dans la saison et en prospectant des secteurs plutôt calcaires, il a pratiquement doublé le nombre d’espèces d’orchidées observé dans cette superbe région. Parmi les sites les plus intéressants, nous parcourrons entre autres :
– Les environs du village de Saccourvielle avec une prairie sur sol calcaire exposée au sud qui rassemble sur seulement quelques hectares une dizaine d’espèces d’orchidées, dont trois espèces d’Ophrys.
– Le plateau de Campsaure dont une partie est humide et nettement calcaire et qui rassemble elle aussi au moins une dizaine d’espèces.
– Les environs de la Cascade d’Enfer (forêt sombre et humide), visités essentiellement pour les espèces forestières (Epipogium aphyllum, Goodyera repens), jusqu’à la prairie de l’Artigue.

b – Orchidées en Lesse et Lomme, par Daniel Tyteca.
Cet exposé propose une synthèse des observations récentes dans cette région que nous connaissons bien : évolution des populations, espèces menacées, nouvelles découvertes, mises au point systématiques et taxonomiques, gestion des sites naturels.

 

Samedi 14 décembre 2019 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

a – Orchidées estivales de Chypre, par Daniel Tyteca avec le concours de Brigitte Tyteca.
Compte rendu des observations menées dans le massif du Troodos, entre le 20 et le 30 juin 2019. L’attention sera portée sur les espèces inconnues chez nous, à large distribution orientale (Epipactis veratrifolia, Dactylorhiza iberica), à distribution restreinte (E. condensata, Platanthera holmboei), voire endémiques (E. troodi). L’exposé montrera aussi les magnifiques paysages de cette région, ainsi que quelques autres espèces remarquables de la flore de Chypre.

b – Orchidées d’Islande, par Daniel Tyteca, avec le concours de Jean-Louis Gathoye.
Entre le 11 et le 23 juillet 2019, six des sept espèces d’orchidées qui existent en Islande ont été observées, dans des conditions parfois difficiles. Une attention particulière sera portée sur les quatre espèces de la sous-famille des Orchidoideae (Platanthera hyperborea, Dactylorhiza islandica, Coeloglossum (viride subsp.) islandicum, Pseudorchis straminea). D’autres espèces remarquables de la flore islandaise, de même que les spectaculaires processus volcaniques, glaciologiques et hydrologiques, seront évoqués.

 

Samedi 21 décembre 2019 à 10h00. Conservation de la nature et enjeux de société.

 Energie et Patrimoine naturel, par Ernest Mund et Pierre Devillers

 a.-. Impact sur le patrimoine naturel des modes actuels de production d’énergie par Pierre Devillers
En introduction à l’exposé du Professeur Mund, Pierre Devillers, Ingénieur civil AIrBr, PhD (U. Cal.), Collaborateur scientifique, Chef de Section honoraire à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (Biologie de la Conservation) , Vice-Président des Naturalistes belges, proposera un résumé succinct des impacts, directs et indirects, sur le patrimoine naturel et la diversité biologique des divers moyens de production d’énergie actuellement utilisés, y compris ceux dits renouvelables.

 b.-. Le nucléaire de fission sera une énergie durable par Ernest Mund.
Le Professeur Ernest Mund, Ingénieur civil AIrBr, Docteur en Sciences appliquées, Directeur de recherches honoraire du Fonds de la Recherche scientifique-FNRS, Professeur émérite à l’Université catholique de Louvain, Professeur de l’Université libre de Bruxelles, sans nier les problèmes liés au nucléaire actuel (risques d’accident, déchets, prolifération, rentabilité économique, ressources naturelles) décrira le nouveau paradigme en cours d’élaboration et qui sera progressivement mis en place (à l’horizon 2050). Il fera peu à peu disparaître les problèmes que d’aucuns  prétendent toujours insolubles.

 

Samedi 18 janvier 2020 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

Orchidées de Madagascar, synthèse des observations effectuées entre 2012 et 2017, par François Brigode.
Le conférencier présentera un résumé des observations qu’il a pu faire dans les principales régions de Madagascar accessibles par terre au cours de plusieurs séjours effectués entre 2012 et 2017. Outre les orchidées (Aeranthes, Angraecum, Benthamia, Bulbophyllum, Cynorkis, Disperis, Gastrorchis, Goodyera, Habenaria, Imerinaea, Jumellea, Liparis, Malaxis, Nervilia, Oberonia, Oeceoclades, Oeniella, Polystachia) dont beaucoup ont déjà été présentées à cette tribune, l’exposé abordera les Baobabs (Adansonia), arbres emblématiques de Madagascar, composants essentiel de ses forêts décidues sèches. L’île abrite 6 espèces endémiques parmi les 9 espèces du genre connues au monde. D’autres espèces de plantes et d’animaux, représentatives des extraordinaires écosystèmes malgaches, pour la plupart endémiques elles aussi, seront présentées. Les graves menaces qui pèsent sur la flore et la faune du sous-continent seront mises en évidence.

 

Samedi 1 février 2020 à 10h00. Séance thématique Odonates (organisée par le Groupe de Travail Gomphus Wallonie-Bruxelles).

La région de Bruxelles Capitale, une région privilégiée pour les odonates ?, par René-Marie Lafontaine.
De 2015 à 2019 le Groupe de Travail Gomphus Wallonie-Bruxelles et l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique ont coordonné, sous les auspices et avec le support de Bruxelles-Environnement, la réalisation d’un Atlas des libellules de Bruxelles. René-Marie Lafontaine, chercheur à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (Biologie de la Conservation), administrateur des Naturalistes belges, coordinateur principal de l’atlas, détaillera le projet, la conception et la présentation finale de l’atlas. Il mettra en évidence les principaux résultats des campagnes de collecte de données, avec une attention particulière à l’évolution des populations depuis les recensements précédents et à leur réponse aux mesures de gestion mises en œuvre par Bruxelles-Environnement.

 

Samedi 8 février 2020 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

Orchidées du Sud et du Centre de la Sardaigne, par Daniel Ghyselinck.
Compte rendu d’un voyage effectué du 30 mars au 6 avril 2019, dans la moitié sud de l’île. Des biotopes forts différents ont été prospectés durant le séjour (montagnes au nord d’Iglesias, forêt d’Eucalyptus, hauts-plateaux du Parc national du Golfe d’Orosei et du Gennargentu), ce qui a permis d’observer une vingtaine d’espèces d’orchidées malgré la période relativement précoce du séjour. Certains Ophrys critiques ou de détermination délicate seront abordés en détails. La présentation sera agrémentée de quelques-unes des nombreuses richesses historiques et naturelles de l’île.
La séance du 8 février clôturera la saison 2019-2020 des séminaires organisés par la Section Orchidées d’Europe et se terminera, comme c’est la tradition, par un verre de l’amitié, occasion, pour tous les naturalistes, de partager leurs expériences de terrain et leurs projets.

 

[Samedi 14 mars 2020 à 10h00]. Conservation de la nature et enjeux de société. Séance reportée à la saison 2020-2021.

 La Sixième Extinction. Une lueur au bout du tunnel ?, par Pierre Devillers et Roseline Beudels-Jamar de Bolsée.

a.-. Les moteurs socio-économiques de la Sixième Extinction par Pierre Devillers.
Pierre Devillers, Ingénieur civil AIrBr, PhD (U. Cal.), Collaborateur scientifique, Chef de Section honoraire à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (Biologie de la Conservation), Vice-Président des Naturalistes belges, rappellera que tous les paramètres indiquent que nous vivons la sixième extinction de l’éon phanérozoïque (les 541 derniers millions d’années) et que les taux d’extinction qui la caractérisent sont actuellement supérieurs à ceux du paroxysme de la grande extinction du Permien, la plus sévère des extinctions précédentes. Il expliquera la responsabilité totale de la démographie humaine et du modèle socio-économique dominant dans l’avènement et le développement de cette crise de la diversité biologique, aussi grave ou plus grave, que le changement climatique. Sans optimisme exagéré, il exposera l’hypothèse d’Eric W. Anderson, Joseph Walston et John G. Robinson (2018) selon laquelle les processus socio-économiques qui détruisent actuellement la vie sur terre porteraient en eux les germes de son redéploiement, et son corollaire, l’absolue nécessité de faire traverser par le plus grand nombre possible d’espèces le goulot d’étranglement que nous vivons.

b.-. Protéger la nature à travers la crise, par Roseline Beudels-Jamar de Bolsée.
Partant de l’idée que l’hypothèse d’Anderson et collègues donne un sens au combat pour la vie sauvage, Roseline Beudels, Docteur en Sciences, responsable de l’Unité de Biologie de la Conservation de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, présidente du WWF-Belgium, administratrice du WWF international, explorera ce que Walston appelle « Fortress Conservation », c’est-à-dire le recours aux méthodes traditionnelles de conservation, la création d’aires protégées, et les plans d’action en faveur d’espèces menacées. Elle détaillera des exemples concrets de succès de ces deux instruments, décrivant notamment les résultats d’African Parks et les programmes de sauvegarde de grands carnivores. Elle évoquera aussi les progrès d’initiatives à plus grande échelle comme le programme de restauration de la mégafaune d’Afrique du nord qu’elle coordonne et le mouvement Half-Earth, conçu par Edward O. Wilson.

 

Samedi 21 mars 2020 à 10h00. Journée thématique Odonates (organisée par le Groupe de Travail Gomphus Wallonie-Bruxelles). Séance reportée à la saison 2020-2021.

 

 

Programme d’excursions de l’association les Naturalistes belges, été 2019


 

Samedi 11 et dimanche 12 mai 2019. Section Orchidées d’Europe. Prospections en Laonnois.

Pour observer les premières orchidées de la saison (premiers Orchis et Ophrys), nous proposons de visiter certains sites déjà connus depuis longtemps (Chevregny, Chermizy, Saint-Thomas), mais également d’autres moins ou pas du tout connus de notre Section (Buzancy, Condé-en-Brie). Logement prévu sur place : chaque participant s’occupe de ses réservations. Nous préconisons de loger aux environs de Laon.

Guide : Daniel Tyteca [portable 0497 46 63 31].

Rendez-vous : samedi 11 mai à 10h, à Buzancy (au sud de Soissons), à l’entrée du village en venant de Soissons (à partir de la D1 – parking du centre sportif). Prévoir au minimum 3 heures de route à partir de Bruxelles. Prévenir le guide de votre participation (Daniel Tyteca – daniel.tyteca@uclouvain.be – 0497/466.331). Ce week-end, axé essentiellement sur les pelouses calcicoles, pourra être complété l’an prochain par un séjour davantage axé sur les zones humides, en juin.

 

Dimanche 19 mai 2019. Section Orchidées d’Europe. Excursion en Calestienne orientale.

Nous visiterons des pelouses et prairies de la région de Lesse et Lomme où les floraisons de printemps sont particulièrement abondantes (mais hâtives!) cette année. L’excursion permettra aussi la découverte de la flore et de la faune de ces sites remarquables. Nous avons souvent visité ces pelouses et prairies dans le passé, et l’excursion permettra d’apprécier l’évolution de la phénologie.

Guides : Pierre et Jean Devillers [portable 0478 30 41 72].

Rendez-vous : à 10h00 dans le parking du château de Lavaux-Sainte-Anne, rue de Focant à Lavaux-Sainte-Anne (50°06’58’’N ; 5°05’34’’E).

Cette excursion est programmée en remplacement de l’excursion en Lorraine belge et française qui est rendue impraticable par les mesures de précaution prises en France en raison de l’épidémie de peste porcine qui affecte les sangliers de Lorraine belge. La zone d’exclusion inclut actuellement toutes les pelouses du bassin de la Chiers.

 

Samedi 25 mai 2019. Section Orchidées d’Europe. Excursion dans l’Entre-Sambre-et-Meuse.

Nous parcourrons plusieurs pelouses sur calcaires dévoniens du bassin du Viroin, anciens parcours pastoraux, qui ont fait l’objet de travaux de restauration ou de gestion dans le cadre des programmes LIFE-Nature de l’Union Européenne. Nous les avions visitées à peu près à la même date en 2016 et 2017 et pourrons dès lors suivre l’évolution des populations d’orchidées et leur variation interannuelle.

Guides : Pierre et Jean Devillers [portable 0478 30 41 72].

Rendez-vous : à 10h00 devant l’église de Nismes (50°04’29’’N ; 4°32’55’’E).

 

Samedi 25 mai 2019. Gomphus Wallonie-Bruxelles. Excursion au canal de Ronquières.

Formation à l’identification des libellules au canal de Ronquières, suivi des émergences de la Libellule fauve (Libellula fulva) et recherche de l’Aeschne isocèle (Aeshna isoceles).

Guides : Brigitte Ghilain et Roland de Schaetzen [portable 0478 30 74 22].

Rendez-vous : à 13h30 Place du Petit Moulin à Feluy (50°33’57’’N ; 4°15’25’’E).

 

Samedi 1er juin 2019. Section Orchidées d’Europe et Gomphus Wallonie-Bruxelles. Excursion entre Ardenne et Famenne.

Excursion contrastée qui nous permettra de voir à courte distance les uns des autres des sites qui abritent la flore acidophile des hauts plateaux ardennais, froids et humides, et des stations riches en flore et faune thermophiles de la Calestienne.

Guides : Pierre et Jean Devillers [portable 0478 30 41 72], René-Marie Lafontaine [portable 0477 75 14 51].

Le matin nous visiterons une station de Corallorhiza trifida située en forêt dans une propriété privée, en un site très sensible qui ne permet la visite que d’un très petit groupe. Les membres intéressés étaient invités à se faire connaître avant le 1 mai et le nombre accepté ayant été atteint, les inscriptions sont clôturées.

Rendez-vous°: à 10h00 en un lieu qui doit encore être déterminé et sera communiqué par e-mail aux inscrits.

L’après-midi nous prospecterons les bords de mares famenniennes où des espèces thermophiles de libellules ont été observées et des pelouses et boisements sur calcaires d’une grande richesse floristique et faunistique, notamment en orchidées et papillons.

Rendez-vous : à 14h00 dans le parking du château de Lavaux-Sainte-Anne, rue de Focant à Lavaux-Sainte-Anne (50°06’58’’N ; 5°05’34’’E).

 

 

Dimanche 9 juin 2019. Section Orchidées d’Europe et Gomphus Wallonie-Bruxelles. Plateau de Saint-Hubert et Calestienne de Lesse et Lomme.

Le matin nous prospecterons des landes tourbeuses où nous devrions observer, entre autres orchidées, Dactylorhiza sphagnicola. et de remarquables populations de libellules. L’après-midi sera consacré à la visite de populations mixtes de Platanthera en Calestienne (P. chlorantha, « P. bifolia » s.l., ainsi que des plantes considérées jusqu’ici comme intermédiaires entre ces deux espèces). Cette visite sera l’occasion de faire le point sur les travaux récents qui ont permis de clarifier la systématique de ces situations problématiques. En fonction de l’avancement des floraisons, nous pourrions voir aussi le « véritable » Platanthera bifolia, en Famenne (près de Rochefort). Cette journée est complémentaire de celle organisée le 7 juillet.

Guide : Daniel Tyteca [portable 0497 46 63 31], René-Marie Lafontaine [portable 0477 75 14 51].

Rendez-vous : à 10h00, dans le parking du Carrefour Market de Saint-Hubert, au Pré des Moines 7 (50°01’40’’N ; 5°22’20’’E). Bottes en caoutchouc nécessaires.

 

Dimanche 16 juin 2019. Section Orchidées d’Europe. Excursion dans l’Eifel.

Nous explorerons une région dont la flore est très riche et comprend des espèces rares ou inconnues en Belgique. Le choix des sites visités et la liste des espèces d’orchidées présentées dépendront de l’état des floraisons au moment de l’excursion. Nous pouvons toutefois espérer, entre autres, Herminium monorchis et Pseudorchis albida.

Guides : Pierre et Jean Devillers [portable 0478 30 41 72].

Rendez-vous : à 10h00 devant l’église de Blankenheimerdorf (50°26’31’’N ; 6°37’29’’E). Bottes en caoutchouc peuvent être nécessaires.

 

Dimanche 23 juin 2019. Section Orchidées d’Europe. Excursion dans le Delta Rhin-Meuse.

Visite des dunes d’Oostvoorne (Zuid-Holland) situées dans l’île de Voorne, la plus nordique des îles du Delta. Nous parcourrons de très riches pannes dunaires que nous avions déjà visitées en 2001 et 2013 et où nous devrions trouver Liparis loeselii et des Dactylorhiza, dont D. praetermissa et de remarquables formes dunaires de D. incarnata. Bottes en caoutchouc peuvent être nécessaires.

Guides : Pierre et Jean Devillers [portable 0478 30 41 72].

Rendez-vous°: à 10h00 au parking de Parnassiavlak, Oostvoorne, au bout de Strandweg (51°54’55’’N ; 4°03’44’’E).

 

Dimanche 7 juillet 2019. Section Orchidées d’Europe et Gomphus Wallonie-Bruxelles. Plateau de Saint-Hubert et Calestienne de Lesse et Lomme.

Journée complémentaire de celle du 9 juin. Nous visiterons les riches landes situées en bordure de l’aérodrome militaire de Saint-Hubert, pour lequelles des autorisations exceptionnelles sont nécessaires et ont été obtenues. Nous nous attacherons particulèrement à l’observation de Platanthera bifolia s.str. et de populations de D. maculata attribuées à la subsp. elodes ou à D. ericetorum. Si les conditions climatiques du jour sont favorables nous aurons l’occasion de voir les Libellules caractéristiques de ces sites oligotrophes remarquables. En fonction de l’avancement des floraisons, nous pourrons aussi voir la population de P. bifolia s.str. qui fleurit près de Rochefort. Nous observerons les Epipactis qui fleurissent à cette époque en Calestienne (Epipactis muelleri, E. neglecta, E. atrorubens).

Guides : Daniel Tyteca [portable 0497 46 63 31], René-Marie Lafontaine [portable 0477 75 14 51].

Rendez-vous : à 10h00, dans le parking du Carrefour Market de Saint-Hubert, au Pré des Moines 7 (50°01’40’’N ; 5°22’20’’E). Bottes en caoutchouc nécessaires.

 

D’autres excursions principalement orientées vers les odonates ou pluridisciplinaires pourront être proposées en fin juillet, août et septembre. Les détails seront mis en ligne dans le courant  de juin.

 

Excursions dans le sud de la France

En outre deux membres de la Section Orchidées d’Europe résideront dans le sud de la France cette saison. Ils sont prêts à guider sur place des naturalistes intéressés à partager leurs prospections. Les personnes intéressées par une excursion dans les Alpes-Maritimes dans les trois premières semaines de juin peuvent prendre contact avec François Brigode (brigodefc@skynet.be; fbrigode@gmail.com). Celles qui le seraient par les Pyrénées, région de Bagnères de Luchon durant la seconde quinzaine de mai, la seconde quinzaine de juin ou en fin juillet-début août peuvent prendre contact avec Philippe Mariamé (philippemariame@yahoo.fr).

 


 

 

 

 

 

Programme de conférences de l’association les Naturalistes belges, hiver 2018-2019


 

Toutes les réunions se tiennent, sauf indication contraire, le samedi de 10h00 à 12h00 ou 13h00, dans les salles de conférence de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 29 rue Vautier, à Bruxelles. Accès gratuit pour les membres des Naturalistes belges et des groupes de travail associés à l’asbl. Participation aux frais d’organisation de 5 € pour les non-membres.

 

Samedi 27 octobre 2018 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

a – Bienvenue et vie de la Section par François Brigode.

b – Bilan des activités de la Section pour 2017-2018 par Pierre Devillers. Rappel des excursions du printemps et de l’été 2018. Présentations de  Pierre Devillers, Daniel Evrard et Daniel Ghyselinck.

c – Quelques nouveautés dans la systématique des Platanthera par Daniel Tyteca, avec le concours de Fabiana Esposito. Des travaux récents menés sur les Platanthera de nos régions par deux équipes de recherche indépendantes mènent à la conclusion qu’il faudrait distinguer quatre espèces dans notre flore. Le nom P. bifolia doit être réservé à des populations vivant en milieux acides et ouverts, plus ou moins humides. Des populations ressemblant à ce taxon, mais croissant en milieux mi-ombragés sur sols calcaires secs, souvent en sympatrie avec P. chlorantha, peuvent se voir attribuer le nom P. fornicata. Enfin, des populations constituées de plantes apparemment intermédiaires entre P. bifolia et P. chlorantha, mais non hybrides, ont été décrites récemment sous le nom de P. muelleri par une équipe allemande.

 

Samedi 24 novembre 2018 à 10h00. Le Rapport Planète vivante du WWF, 2018

Le Dr Roseline Beudels-Jamar de Bolsée, responsable de l’Unité de Biologie de la Conservation de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, présidente du WWF-Belgium, administratrice du WWF international, commentera le Rapport Planète vivante (Living Planet Report) 2018 qui aura été présenté au public à la Zoological Society of London le 13 novembre. Ce rapport, bisannuel, constitue la mise à jour de l’Indice Planète vivante (Living Planet Index), base scientifique des efforts en matière de conservation de la diversité biologique des agences des Nations Unies. La précédente édition du rapport (2016) montre que la biodiversité mondiale diminue à un rythme alarmant, mettant en péril la survie d’autres espèces et notre propre avenir, documente l’énormité de la situation et indique comment nous pouvons commencer à la corriger. L’Indice Planète vivante révèle que les populations mondiales de poissons, d’oiseaux, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont diminué de 58% entre 1970 et 2012. Nous pourrions assister à un déclin des deux tiers en un demi-siècle entre 1970 et 2020 – à moins d’agir maintenant pour réformer nos systèmes alimentaires et énergétiques et respecter les engagements mondiaux en matière de lutte contre le changement climatique, de protection de la biodiversité et de soutien au développement durable. Madame Beudels terminera son exposé par l’évocation des efforts consentis en ce sens par le WWF-Belgium.

 

Samedi 8 décembre 2018 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

a – Quelques orchidées remarquables du Portugal, par Daniel Tyteca  Compte rendu d’observations effectuées dans le pays, nouveautés taxonomiques ou chorologiques, depuis 2015 (dernière communication à la SOE en 2011 !). Les thèmes suivants seront notamment abordés :

(1) Ophrys précoces (dès janvier) du groupe d’O. fusca ; les incertitudes autour d’O. bilunulata.
(2) Panorama des Ophrys portugais ; incertitudes à propos du groupe d’O. scolopax.
(3) Gymnadenia conopsea est-il supplanté par G. borealis au Portugal ?
(4) Nouvelles localités remarquables pour Spiranthes aestivalis et Neottia nidus-avis.
(5) Epipactis fageticola dans la Serra da Estrela.

b – Préparation du programme d’été. Souhaits et suggestions des membres. Discussion des options. Identification de guides. Les requêtes et propositions peuvent être faites sur place, envoyées par courriel à l’adresse des Naturalistes belges, ou formulées via le forum de la section.

 

Samedi 12 janvier 2019 à 10h00. Sauver une espèce emblématique. Le Tétras lyre dans les Hautes Fagnes.

Le Professeur Pascal Poncin, éthologiste, Doyen de la Faculté des Sciences, Université de Liège, présentera les diverse facettes du programme de renforcement de population du Tétras lyre dans les Hautes Fagnes, programme qu’il coordonne en partenariat avec l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, la Région wallonne, le WWF, Spadel et la Fondation Pairi Daiza. Héritier de la longue tradition de recherche établie à Liège par le Professeur Jean-Claude Ruwet, il évoquera, en particulier, l’historique de l’espèce en Belgique et les circonstances qui ont fait du renforcement de population l’approche de la dernière chance. Il détaillera les protocoles rigoureux de capture en Suède, de translocation et de suivi qui ont été établis et mis en œuvre. Enfin il présentera les résultats provisoires, tels qu’ils seront connus à la date de son exposé, et les perspectives d’avenir. Une mise en contexte, portant sur la place des programmes de renforcement, de réintroduction, de reproduction en captivité et de manipulation génétique dans la lutte contre la sixième extinction, présentée par lui et ses partenaires dans la gestion du projet, complétera l’exposé.

 

Samedi 26 janvier 2019 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

a – Orchidées de Chypre par Daniel Ghyselinck. Lors d’un voyage à Chypre effectué du 9 au 19 mars 2017, une trentaine d’espèces ont pu être observées, tant dans la partie grecque de l’ile que dans la partie turque. Outre ces orchidées qui auront bien sûr la belle part de l’exposé (surtout les Ophrys), quelques représentants de la faune et de la flore seront également présentés, ainsi que les sites naturels, culturels et historiques les plus remarquables.

b – Randonnées pyrénéennes par Philippe Mariamé et Bruno Breuer. Deux sites pyrénéens distants d’une cinquantaine de kilomètres ont été visités entre la mi-juin et la fin juillet de plusieurs étés récents.  Le premier, Gavarnie et ses environs, est essentiellement calcaire tandis que le second, Bagnères de Luchon, est principalement acide.  La flore des deux sites (entre 1000 et 2000m approximativement dans les deux cas) est comparée et les différences sont significatives.

 

Samedi 16 février 2019 à 10h00. Séance thématique Orchidées (organisée par la Section Orchidées d’Europe).

Orchidées de Croatie, par Daniel Tyteca, avec le concours de James Mast de Maeght et Jean-Louis Gathoye. Compte rendu d’observations menées entre le 23 avril et le 2 mai 2018 en Istrie et dans les îles de Cres, Lošinj et Hvar. Quelque 25 espèces d’orchidées ont été vues, dont 12 Ophrys. Parmi ceux-ci, ceux du complexe fuciflora – scolopax posent des problèmes de détermination et de classification: O. untchjii, O. medea, O. istriensis, O. zinsmeisteri et O. rhodostephane. Les autres Ophrys, notamment du complexe sphegodes, seront également analysés et commentés, de même que des hybrides. D’autres genres seront brièvement évoqués : Orchis, Anacamptis et Serapias.

 La séance du 16 février clôturera la saison 2018-2019 des séminaires organisés par la Section Orchidées d’Europe et se terminera, comme c’est la tradition, par un verre de l’amitié, occasion, pour tous les naturalistes, de partager leurs expériences de terrain et leurs projets.

 

Samedi 6 avril 2019 à 10h00. Journée thématique Odonates (organisée par le Groupe de Travail Gomphus wallonie-Bruxelles).

Le projet d’Atlas des libellules de Bruxelles, situation actuelle par René-Marie Lafontaine.

 

 

Cercle de Mycologie de Bruxelles


Pour des informations détaillées, nous vous invitons à consulter le site web du Cercle de Mycologie de Bruxelles

Programme des activités 2018 :

  • Lundi 15 octobre
    Réunion de détermination.
  • Dimanche 21 octobre
    Nous sommes invités à participer à l’exposition organisée par les Naturalistes de Charleroi (les renseignements complémentaires seront disponibles sur notre site internet).
  • Lundi 5 novembre
    Réunion de détermination.

 

 

 

 

Gomphus


Programme des excursions 2018:

  • 13 mai 2018
    Formation à l’identification des libellules au canal de Ronquière. Recherche de l’Aeschne isocèle (Aeshna isoceles) et de la Libellule fauve (Libellula fulva).
    Ouvert en particulier aux débutants.
    Rendez-vous à 13h30 place du Petit Moulin à 7181 Feluy
    Contact : Brigitte Ghilain (0495/69 39 28) et Roland de Schaetzen (0478/30 74 22), à contacter en cas de doute sur la météo.

 

GT4.JPG

 

Section Orchidées d’Europe


Programme des excursions d’été 2018:

  • Du dimanche 1er au samedi 7 avril 2018. Voyage dans l’Aude et en Catalogne
    Au pied des Pyrénées et au bord de la méditerranée l’Aude a une flore très riche en orchidées et nous offre aussi de magnifiques paysages. La géologie y est complexe. En pays cathare, la région est aussi très riche en histoire. Nous ferons des excursions au camp Joffre, à la montagne de la Clape, à St-Paul-de-Fenouillet, à Cucugnan, aux gorges de Galamus, sur la route cathare, à l’Ile-sur-Têt, à Albas, ainsi que dans la région de Roses en Catalogne. Des visites au musée de l’homme de Tautavel et à l’Abbaye de Fontfroide sont aussi possibles. Nous pouvons voir, notamment, Ophrys tenthredinifera, O. bombyliflora, O. delforgei, O. speculum, O. arachnitiformis, O. scolopax, O. caloptera, O. lupercalis, O. lutea, des hybrides de ces différents Ophrys, Orchis olbiensis, O. purpurea, O. antropophora, Neotinea maculata, Himantoglossum robertianum.
    Organisateur et guide: Daniel Évrard.

 

  • Samedi 26 et dimanche 27 mai 2018. Excursion en Haute-Marne
    Orchidées forestières, notamment Cypripedium calceolus et Cephalanthera rubra. Pelouses calcaires très riches en orchidées diverses. Bas-marais alcalins et acides recelant des populations de Dactylorhiza rares (bottes de caoutchouc indispensables).
    Guides: Pierre et Jean Devillers-Terschuren

 

  • Dimanche 1er juillet 2018. Visite de la réserve naturelle de Sclaigneaux à Andenne.
    Cette réserve comporte un ancien bassin de décantation avec plusieurs espèces d’Epipactis, des pelouses dolomitiques avec une flore particulière, et même une hêtraie de pente sur calcaire.
    Guide: Daniel Ghyselinck

 

Programme des conférences d’hiver 2017-2018 :

  • Samedi 11 novembre 2017 à 10h00 :

a – Bilan des activités de la Section pour 2016-2017 par P. Devillers. Rappel des excursions du printemps et de l’été 2017.
b – Orchidées de l’île de Corfou par D. Tyteca, avec la participation de J.-L. Gathoye et B. Tyteca.
Un voyage en mars – avril 2017 a permis de rencontrer une bonne trentaine des espèces qu’abrite l’île. Bien que la plupart des espèces soient plutôt de répartition méditerranéenne orientale, une certaine influence d’espèces plus occidentales est perceptible. Les Ophrys sont particulièrement abondants; une attention particulière est portée au groupe le plus critique, celui d’O. mammosa.

  • Samedi 16 décembre 2017 à 10h00: Orchidées des hauts plateaux et régions montagneuses du centre de Madagascar par F. Brigode. L’orateur fera le compte rendu des observations recueillies au cours de plusieurs voyages dans les régions proches des villes d’Antsirabe et de Fianarantsoa, dans les collines et montagnes situées au sud de Tananarive. Les Monts Ibity, proches d’Antsirabe, les hauts plateaux d’Antoetra et les montagnes de l’Andringitra, proches de Fianarantsoa seront illustrées par différentes espèces de Polystachia, Habenaria, Cynorkis, Satyrium, Benthamia et Disa, ainsi que d’autres plantes de montagne endémiques des hauts plateaux.

 

  •  Samedi 13 janvier 2018 à 10h00: Coup d’oeil sur la systématique des Ophrys, avec une attention particulière aux espèces du sud-est de la France par D. Tyteca, avec le concours de J.-L. Gathoye et J. Mast de Maeght. L’exposé présentera d’abord les résultats d’une recherche récemment publiée sur la systématique de ce genre très riche en espèces. Ensuite, seront montrées et discutées diverses orchidées observées au cours de deux périples vers le Midi de la France, le Vercors et la Ligurie en avril et mai 2017, en particulier une quinzaine d’Ophrys critiques du complexe d’O. fuciflora-O. scolopax-O. tetraloniae.

 

  • Samedi 3 février 2018 à 10h00:

 a – Orchidées de Crète par D. Ghyselinck. Les orchidées rencontrées pendant une visite de l’île en avril 2017, lors d’une saison particulièrement favorable, seront présentées ainsi que quelques fleurs, quelques paysages et autres sites typiques de l’est et du centre de l’île. Des orchidées répandues en Crète, comme Ophrys heldreichii, O. bombyliflora et O. ariadnae nous serons présentées aux côtés de quelques espèces plus rares ou très localisées comme O. grigoriana et Neotinea commutata var. angelica.
b – Apport de la biologie moléculaire à la connaissance des Orchidées par G. Sonet et P. Devillers. Les méthodes de biologie moléculaire se développent extrêmement rapidement et apportent un éclairage de plus en plus complet et fiable sur l’histoire des organismes et les relations qui les unissent. Les nouvelles technologies, leurs applications, leurs limitations et leur potentiel seront exposés par un praticien en termes accessibles aux naturalistes étrangers à la discipline et leur application à la phylogenèse et à la phylogéographie des orchidées envisagée.

 

Programme des conférences d’hiver 2016 – 2017 :

  • Samedi 12 novembre 2016 à 10h00
    a – Bilan des activités de la Section pour 2015-2016 par P. DEVILLERS.
    b – Orchidées des Canaries par D. TYTECA, avec la collaboration de J.-L. GATHOYE et de B. TYTECA.
  • Samedi 3 décembre 2016 à 10h00
    a – Crise de la diversité biologique – crise de la conservation de la nature par P. DEVILLERS.
    b – La conservation des pelouses calcicoles en Région Wallonne par L.-M. DELESCAILLE.
    c – Succès de la création et de la gestion de clairières et layons forestiers dans le sud de la Belgique par Ph. GOFFART, O. KINTS, P. LIGHEZZOLO ET D. LAFONTAINE.
  • Samedi 17 décembre 2016 à 10h00
    a – Orchidées de l’île de Samos (Grèce) par D. TYTECA.
    b – Orchidées précoces de l’Aveyron (France) par C. PARVAIS.
  • Samedi 14 janvier 2017 à 10h00
    a – Orchidées du Nord de Madagascar par F. BRIGODE.
    b – Orchidées et flore du Népal par Ph. MARIAMÉ.
  • Samedi 4 février 2017 à 10h00
    a – Orchidées et flore du col de Lucomagno (Tessin, Suisse) par Ph. DEROULEZ.
    b – De Marseille à Niort en passant par l’Andalousie par J. MAST DE MAEGHT.
    Comme le veut la tradition, cette séance se terminera par un verre de l’amitié, occasion de partager nos expériences de terrain et nos projets.

 

Cercle de Mycologie de Bruxelles


Programme des activités 2018:

  • Lundi 29 janvier
    Conférence sur les espèces intéressantes rencontrées en 2017 par Pascal Derboven suivie par un jeu de devinettes sur photos de gros plan.
  • Mercredi 28 février
    Conférence sur les polypores de Wallonie présentée par André Fraiture.
  • Mercredi 28 mars
    Séance microscopie.
  • Lundi 23 avril
    Réunion de détermination.
  • Dimanche 8 juillet
    Sortie d’une demi-journée au Laerbeekbos avec possibilité de prospecter vers les marais de Jette en cas de sécheresse.
    Guides : André Fraiture (0497/931023).
    RV à 9h30 sur le parking se situant à proximité du Chalet du Laerbeek – 1090 Jette. En venant de l’avenue de l’Exposition, le parking se trouve au bout de l’avenue du Laerbeek.
    ATTENTION: En raison de la sécheresse persistante, la poussée fongique est quasi nulle et nous sommes malheureusement contraints d’annuler cette sortie
  • Dimanche 19 août
    Sortie d’une demi-journée au Parc de Woluwe-St-Pierre (1150).
    Guide : Camille Mertens (0497/457356).
    RV à 9H30 au début de la rue Montagne aux Ombres (route en pavés) en venant de l’avenue de Tervuren.
  • Lundi 10 septembre
    Réunion de détermination.
  • Dimanche 16 septembre
    Sortie d’une journée à La Hulpe (apporter son pique-nique).
    Guide : Pascal Derboven (0496/116696).
    RV à 9h30 sur le parking situé au bout de la Drève de la Ramée, suivre le fléchage « Fondation Folon » ou « Gaillemarde » depuis le centre de La Hulpe (1310).
  • Samedi 22 septembre
    Sortie d’une journée au Jardin botanique à Meise, à l’invitation des mycologues flamands (KVMV).
    Guide : André Fraiture (0497/931023).
    RV à 9h30 à l’entrée principale du Domaine de Bouchout (Nieuwelaan, 38 à 1860 – Meise).
    De nombreux   emplacements de parking sont disponibles le long de l’avenue. En venant du ring, prendre la sortie Strombeek-Bever et toujours suivre cette indication (être attentif !) jusqu’à arriver   à un feu. Là, prendre à droite vers Meise et suivre la rue pendant environ 2,2 km. Possibilité de  restauration  sur place ; vous pouvez également prendre votre pique-nique.